Quelques grammes de poésie...

Aller en bas

Quelques grammes de poésie...

Message par Invité le Dim 9 Sep - 6:01

dans ce monde de brutes - with apologies to Mr. Lindt :D Voilà quelques poèmes de mon cru, ça vaut ce que ça vaut - et pas la peine de demander, aucun n'a de titre.

Le premier, écrit à l'origine pour mettre dans la carte d'anniversaire e celle que j'aimais en secret, mais je n'ai finalement pas osé lui envoyer :p

Une nouvelle année pour toi s'est écoulée
Toi qui hantes à jamais et mon coeur et mon âme
Qui réchauffes ma vie telle une immense flamme
Ces quelques méchants vers te sont tout dédiés

Tu as trouvé la joie, tu as trouvé l'amour
De toutes tes beautés, Vénus te récompense
Je conçois cependant une douleur immense
Du fait que tout cela sans moi souive son cours

Maintenant tu m'échappes et notre amitié
Ce lien si beau, si pur, si fort qui nous liait
Face à l'amour brûlant est-il si peu de chose ?

Mais souviens-toi que si, par un grand malheur, la
Roue tournait, te laissant seule, triste et morose
De toute éternité, pour toi je serai là.



Les deux suivants, aucune occasion particulière, juste quand ça m'a pris :

En cette nuit, encore, le sommeil ne vient pas
Autour de moi, dehors, tout est calme et muet
Dans un sommeil profond, tout le monde est plongé
Mais le calme, en mon cœur blessé, n'existe pas

Mon esprit vagabonde et ne me laisse pas
Un moment de répit ou de sérénité
Mais les chemins qu'il suit ne le mènent jamais
À Rome, mais à toi qui en as tous les appas

Et uand enfin Morphée daigne m'ouvrir ses bras
Quand enfin le sommeil me gagne, ce n'est pas
Une autre que toi qui en rêve me rejoint

Car c'est vers toi que vont, le jour comme la nuit
Toutes mes pensées alors que tu es si loin
De moi depuis un an que tu es avec lui.



Je porte dans mon cœur un amour impossible
Flammèche déjà morte avant que d'être née
Flèche égarée qui jamais n'atteindra sa cible
Passions qui, à jamais, restera enfermée

L'élue, ça va de soi, et sans autre pareille
Et son visage d'ange, son sourire divin
Tout en elle laisse entrevoir monts et merveilles
Pour celui qui, un jour, obtiendra sa main

Ô rage ! Ô désespoir ! Ô cruel et funeste
Destin qui est le mien et qui m'anéantit
Mes yeux pour pleurer, c'est tout ce qui me reste
Quand la souffrance en moi sera-t'elle partie ?

Car c'est vers un autre que son cœur s'est tourné
En faisant choir le mien dans l'immense ravine
Des passions éteintes et des désirs morts-nés
Et depuis ma vie n'est plus qu'un champ de ruines.



Écrit pour un concours ayant pour thème "lettre à votre Valentine" :

Ma Valentine,
à toi qui réchauffes mon cœur
Depuis tant d'annés où mes yeux sur toi
Se posent en secret, pareils à des voleurs
Fascinés par le trésor d'un quelconque roi.

À toi, plus belle encor que la plus belle fleur,
À toi qui m'emplis d'une indescriptible joie,
Qui m'es la source d'un indicible bonheur
Quand les Dieux daignent te porter pr-s de moi.

À toi, plus pure que les diamants éternels,
Plus brillante que toutes les étoiles du ciel,
Et par la grâce pareille à une sirène.

À toi qui es pour moi un rêve inaccessible,
Et à qui parler m'est à jamais impossible,
Je n'ose pas le dire alors j'écris,
je t'aime.



Et un dernier, aucune r&ison particulière non plus :

Son sourire est pareil à l’astre du matin,
Ses yeux sont tels des joyaux d’un éclat divin
Et sa chevelure
Est fontaine d’or.

La douceur de sa peau fait passer le satin
Pour du papier de verre, elle est si belle, enfin,
Non comme le jour,
Mais bien plus encor.

Elle tient mon cœur dans la paume de sa main
Et à ma douleur, un jour, elle mettra fin,
Ou bien par l’amour,
Ou bien par la mort.[/i]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques grammes de poésie...

Message par Invité le Lun 10 Sep - 22:37

waaaahhh... chapeau!!!!!

vraiment trooop douééé!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques grammes de poésie...

Message par Invité le Mar 11 Sep - 11:54

Wahou , c'est beau , bien écrit !
T'es super doué o_O

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques grammes de poésie...

Message par Invité le Jeu 13 Sep - 7:33

Merci pour les compliments ^^ Dans la langue de Shakespeare (pas fini, par contre) :

All night long, in my dreams, she was here beside me
And for a few hours, I was truly happy.
All this comes to an end, as the alarm bell rings,
She vanishes slowly, another day begin.


La deuxième strophe devrait logiquement commencer par :

I have long woken up, but her image remains
Stuck deep inside my head, like in an empty maze/


Et c'est tout ce à quoi je suis arrivé pour le moment :D

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques grammes de poésie...

Message par Mr. Shade le Jeu 13 Sep - 15:13

honte à moi je n'avais pas vu ton post... j'aime beaucoup ce que tu fais (un peu moins si jamais ça sortait en cours de fraçais ^^)

_________________
avatar
Mr. Shade
Le Tyran
Le Tyran

Masculin
Nombre de messages : 1170
Age : 30
Localisation : Les Landes
Vos mangas préferés : Clannad, Clamp
Date d'inscription : 03/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://elfen-lied.bbflash.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques grammes de poésie...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum